EventsRéalité VirtuelleVR boys

Aaah, la VR… ce loisir si attirant, mais encore bien trop onéreux. Aujourd’hui les options de véritables systèmes de jeu en réalité virtuelle sont très limitées. D’un côté, le casque VR de PlayStation affiche 400€ (sans compter le prix de la PS4 ou des contrôleurs PSMove), de l’autre, l’Oculus Rift à environ 700€, et le HTC Vive culminant à 899€ (sans compter le prix de la machine de guerre de PC nécessaire pour le faire tourner). Si tu es un amoureux du jeu vidéo (ou simplement avide de nouvelles expériences), il est somme toute assez frustrant de se dire que la dernière révolution vidéo-ludique est disponible mais à des prix exorbitants, n’est-ce pas ?

Ne t’inquiètes pas, tu n’es pas le seul dans cette situation. Et c’est aussi pour ça que les gars de Petite VR Entre Amis se sont creusés les méninges pour trouver une solution qui permettrait aux gens de découvrir la VR, sans pour autant devoir passer la moitié d’un salaire dans une machine. On a découvert leur concept et on l’a trouvé vachement intéressant, donc on a décidé de leur rendre visite pour tester un peu tout ça.

Le concept

pvra

Petite VR Entre Amis, c’est un concept d’expérience VR nomade, qui te permettra de tester la VR seul ou avec des potes dans une ambiance comme à la maison. Établissant leur quartier général dans des villes différentes tous les mois, l’équipe de PVRA t’accueille durant 4 à 10 jours dans un appart pour te faire découvrir la VR lors de sessions gaming de 1H30 découpées en 3 parties : échauffement, jeu libre, et multijoueur. Lors de la phase d’échauffement, l’équipe te mettra en situation et s’occupera de faire en sorte que ta période d’adaptation se passe confortablement, tout en te montrant un maximum de thématiques de jeu. Tu pourras ensuite profiter d’une phase de jeu libre sur les différentes plateformes proposées, à savoir 2 PlayStation VR et 2 HTC Vive, sur lesquelles tu devras t’entraîner et t’adapter vite, car il faudra se préparer pour la 3ème phase : Le challenge multijoueur. Tu affronteras (ou coopéreras avec) un ami en local, ou tu rejoindras une partie multijoueur sur le net, on te lâche direct dans la fosse aux lions !

Notre expérience

chris ps vr

On y est allés jeudi dernier avec Chris et Zal histoire de voir un peu leur concept et de tester quelques jeux en VR. En plein centre ville de Toulouse, dans un lieu cosy, espacé et très lumineux, on arrive dans une ambiance à la cool et on a comme l’impression d’aller jouer chez un pote qui a la dernière console. On a été chaleureusement accueillis par les trois comparses Cédric, Alexis, et Nicolas, qui ont su nous corrompre dès notre arrivée avec du café et des bonbons !

petite vr entre amis

Après avoir échangé quelques commodités et mis en place notre équipement photo, on se plonge dans l’expérience VR chacun à un poste différent. Ainsi, je me retrouve dans le monde inquiétant de Until Dawn : Rush of Blood sur PS VR, spin-off spécial VR du génial Until Dawn (sorti en 2015 sur PS4), et m’engage sur les rails d’un train fantôme sanglant en flinguant tout ce qui bouge.

Une fois le niveau fini, j’enlève le casque et m’empare de l’appareil photo pour rendre visite à Zal dans la salle adjacente, au coeur de l’univers sympathique de Gnomes and Goblins sur HTC Vive. J’en profite pour mitrailler un peu de quelques photos, avant d’enfiler moi-même le casque et interagir avec les gnomes. N’ayant jamais testé le Vive auparavant (je n’ai eu l’occasion de tester que la PS VR avant ce jour-là), ce fut ma première expérience. Ce jeu permet de vraiment constater la profondeur et la précision du Vive en bougeant, se baissant, attrapant des objets grâce aux manettes qui déclenchent de micro-vibrations pour simuler le toucher (on dirait pas comme ça mais je m’y attendais pas et j’ai été agréablement surpris).

On augmente ensuite un peu l’intensité, en testant le fantastique Fan Skiing, jeu de simulation de ski très arcade, qui n’est pas sans me rappeler mes heures de jeu sur l’indétrônable Cool Boarders, ou plus récemment Steep. Planter les bâtons pour avancer et prendre de la vitesse, pencher la tête pour tourner, y’a pas à dire, on y est. L’impression de vitesse et de saut est excellente, et j’ai bien failli perdre l’équilibre plus d’une fois.

Après quelques descentes toutes terminées par une collision (totalement volontaire, j’te jure) avec un arbre ou un cerf, je change de poste et me dirige vers Chris, assis confortablement sur un siège, volant dans les mains, pédales sous les pieds, PS VR sur la tête. À l’écran, Drive Club, un jeu de simulation de course automobile extrêmement bien rendu, que j’ai pu tester juste après lui alors qu’il était occupé à me filmer. Vibrations intenses, retours de volant comme si on y était, l’immersion maximum est réussie, et je quitte ma Ferrari toute cabossée pour me diriger vers un jeu sur HTC Vive qui me ressemble déjà beaucoup plus : Serious Sam.

herve ps vr drive club

Serious Sam pour moi, c’est des heures de ma jeunesse de lycéen passées dans une salle de réseau avec des potes à flinguer des mecs sans tête avec des bombes dans les mains qui te foncent dessus en hurlant « AAAAAHHHHH ». Alors évidemment, je ne suis que joie quand j’enfile le casque et sors un machinegun dans chaque main pour déboîter du monstre à gogo. La banane jusqu’aux oreilles, je fais une pause et mange quelques bonbons avant d’attaquer la dernière partie de l’expérience PVRA : le multi.

Le jeu que j’ai pu tester était Racket NX, un jeu de squash futuriste dans une arène interstellaire. Malgré quelque lags de ma connexion (la machine étant loin de la box internet), j’ai pu affronter un des autres testeurs dans la salle d’à côté. Un jeu bien sympathique, où je regretterai juste d’avoir tapé deux ou trois fois dans la perche qui tient le fil du Vive (et oui, pas encore de sans fil, mais ça viendra).

Temps écoulé, 1h30 ça passe vite, mais on a pu se faire une petite idée des jeux proposés (et encore on en a testé qu’une petite partie) et de l’amabilité des mecs de PVRA. On repose nos casques, et on passe à l’interview vidéo avec Christophe et Cédric, pour qu’il présente en ses propres mots le principe de ce super concept. La vidéo sera à la fin de l’article, si vous souhaitez l’entendre de sa bouche !

En bref, des mecs cools ont trouvé un concept cool avec un loisir cool (mais cher) et l’ont adapté en mode nomade de façon à ce que tout le monde puisse découvrir la VR sans pression, avec une bonne ambiance, et à un prix abordable. PVRA, c’est un forfait de 1h30 de VR pour 25€  en solo, ou 49€ en duo. Courez-y, ça vaut le coup !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.