Actu High Tech

La 4G fait actuellement partie du quotidien de la plupart des propriétaires de smartphones. Pour peu que votre téléphone date de moins de 6 ans, vous vous connectez à Internet en 4G. Mais tous les opérateurs et équipementiers en télécommunications le savent : l’avenir est à la 5G.

Les premiers test grandeur nature étant prévus pour 2018, à l’occasion des jeux olympique d’hiver de PyeongChang en Corée, on ne devrait pas voir de smartphones 5G commercialisés avant 2020. Développée dans le but de répondre aux besoins futurs en perpétuelle évolution dans les télécommunications (croissance phénoménale de l’usage de l’Internet mobile), la 5G promet un bond en avant par rapport à son prédécesseur. Elle va devenir un véritable standard pour les technologies futures.

5g vision

On parle tout d’abord d’un débit impressionnant pouvant aller jusqu’à 20Gb par seconde (soit environ 1000 fois plus rapide que la 4G). Alors là, comme ça, ça peut sembler faramineux et pas forcément utile à l’heure actuelle pour regarder un clip de Jennifer Lopez sur YouTube, mais c’est un débit qui sera beaucoup mieux adapté à certains nouveaux besoins tels que la réalité virtuelle ou les vidéos en 4K.

Ensuite, la 5G se révélera particulièrement décisive dans le développement de l’Internet des Objets. En effet, on estime que d’ici 2022, 29,7 milliards d’appareils seront connectés, et c’est là qu’établir la 5G en tant que standard prend tout son sens, puisqu’elle est précisément conçue pour s’adapter à la croissance exponentielle des nouvelles technologies et les nouveaux usages qui en découleront. En fait, aujourd’hui tu connectes ton smartphone à tous les objets, et demain tous les objets seront connectés entre eux.

Alors la question se pose quant à la surcharge du réseau. Pour cela, plusieurs solutions sont à l’étude (Small Cells, MIMO, …) : des petites antennes intégrables au mobilier urbain qui seront capables de répartir les utilisateurs sur plusieurs antennes et ainsi éviter les surcharges, des micro-capteurs disséminés dans toute la ville afin de connecter les appareils entre eux, les véhicules communiquant entre eux… Tout ceci nous amène à un projet réel de « smart city ». De plus, le nouveau standard de télécommunications devrait aussi être une véritable révolution en matière de consommation d’énergie, et on parle déjà d’objets connectés pouvant fonctionner dix fois plus longtemps avec une charge.

what 5G is about

Mais la vraie priorité dans les performances de la 5G réside dans son temps de latence des transmissions de données, le but étant de réduire celle-ci au maximum. La réactivité des réseaux est capitale pour certaines utilisations en développement. Ainsi, une demi-seconde de latence paraîtra insignifiant dans certains cas, mais beaucoup trop lorsque l’on parle de voitures autonomes ou d’interventions médicales à distance. Le constat du secteur est donc le suivant : le temps de réponse de la 5G devra être inférieur à une milliseconde.

L’Union Européenne soutient de nombreux projets visant à développer la 5G afin que le déploiement de la technologie soit possible en 2020, et une enveloppe de 700 millions d’euros va lui être consacrée. Mais l’UE n’est pas la seule à mettre des programmes en oeuvre pour le développement du réseau, et sont mobilisés dans le monde entier centres de recherche, d’innovation, et universités afin de rendre la 5G concrète  d’ici 3 ans.

Trois ans c’est très bientôt, alors accrochez-vous, ça va envoyer.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.